Sauvons les animaux
préjugés sur les chiens de refuge
Protection animaux

Les principaux préjugés sur les chiens de refuge

La plupart des personnes souhaitant adopter un chien refuse d’aller dans les refuges en raison de la multitude d’idées-reçues erronées entachant la réputation de ces lieux. Il est temps de séparer le vrai du faux.

Les chiens de refuge ne sont pas tous maltraités, errants ou abandonnés

Première chose à savoir : ce n’est pas parce-que le chien se trouve en refuge que cela signifie qu’il a été abandonné ou maltraité. Certes, il existe beaucoup de maîtres qui n’ont pas considéré sérieusement l’ampleur d’avoir un animal de compagnie et finissent par l’abandonner sur une aire d’autoroute parce qu’ils n’avaient plus le temps pour s’en occuper ni le budget ou encore ils manquaient de place (car un chien grandit et finit par ne plus attirer). Tout cela pour dire qu’un chien n’est pas abandonné parce qu’il est agressif ou caractériel. L’erreur vient surtout des propriétaires.

Il existe aussi des animaux placés en refuge car leur maître est décédé ou hospitalisé. La maltraitance n’est pas toujours la raison de ces placements. Sachez que certains animaux échappés ou perdus sont aussi récupérés par les associations.

Les chiens de refuge ne sont pas tous agressifs

La plupart des chiens sont placés dans les refuges à cause d’un déménagement, du chômage, d’une séparation ou encore de soucis financiers. Vous le constaterez par vous-même. Le problème vient des propriétaires et non de l’animal. Certes, certains évoqueront un aboiement excessif ou un comportement destructeur pour justifier l’acte d’abandon. Comme le précise Le Mag du chien, il ne faut pas oublier qu’un animal doit bénéficier d’une éducation encadrée dès son plus jeune âge, justement pour éviter ces déconvenues. En plus d’une éducation solide, le chien a aussi besoin de la présence de ses maîtres. Or, si ces derniers sont trop souvent aux abonnés absents, le chien en pâtit.

Des chiens de race existent aussi dans les refuges

Encore un autre préjugé que les refuges veulent combattre. Il n’y a pas que les chiens bâtards qui se font abandonner ou qui n’ont plus de famille. Cette situation peut aussi arriver aux chiens de race. D’ailleurs, il existe aujourd’hui des associations qui recueillent uniquement des races très spécifiques. En général, il est question d’éleveurs qui s’occupent des animaux pour ensuite leur trouver de nouveaux maîtres.

Les chiens de refuge bénéficient de soins vétérinaires

Les refuges sont composés de toute une équipe de soignants : vétérinaires, comportementalistes et bénévoles. Les animaux ne sont pas laissés pour compte du point de vue sanitaire. Ils passent des examens, sont vaccinés, stérilisés et vermifugés. N’allez donc pas croire que les chiens que vous trouverez en refuge sont malades. Par contre, comme il est question de chiens abandonnés ou recueillis, il n’est pas toujours facile de retracer les antécédents familiaux. Il peut donc arriver que l’animal soit touché par une maladie héréditaire.

Il n’y a pas que des chiens âgés dans les refuges

Selon les études, les chiens et chats sont abandonnés après avoir passé un an au sein de leur famille. Quand il grandit, le petit chiot devient très cher à entretenir car ses besoins s’amplifient, d’où les actes d’abandon. Il est donc possible de trouver des animaux très jeunes dans les refuges. Une aubaine puisque vous aurez le temps de l’éduquer correctement.

Pour aller plus loin, deux sites importants :