Sauvons les animaux
Protection animaux

Sauver son chien des accidents domestiques

Le plus calme des chiens d’appartement n’est pas à l’abri d’une foule d’accidents provoqués, le plus souvent, par la curiosité caractéristique des chiens : brûlure, électrocution, intoxication par absorption de produits ménagers…

En cas d’accident, seul le maître peut venir en aide à son chien. Le vétérinaire intervient évidemment toujours en dernier lieu, mais c’est votre action, immédiatement après l’accident, qui jouera bien souvent le rôle prédominant. Il importe donc de connaître la conduite à tenir en pareil cas.

Les accidents à la maison

Les intoxications

De nombreux produits d’entretien ou de consommation courante peuvent être funestes pour votre compagnon.

Les antigels pour voitures (propylène-glycol et éthylène-glycol)

Ils provoquent des allergies cutanées et, à hautes doses, de graves lésions rénales qui seront combattues par l’ingestion de bicarbonate de soude.

Que faire en cas d’empoisonnement ?

Un seul remède en attendant le vétérinaire : faire vomir. Les vomitifs vous permettront de gagner du temps sur le poison, à condition de ne pas être administrés au-delà d’une heure après l’intoxication.

Eau salée (2 cuillerées à soupe de sel marin dans un verre d’eau) ou mélangée à de la moutarde (une cuillerée dans un verre), Il s’agit là des vomitifs les plus simples à fabriquer.

Eau oxygénée à 20 volumes, diluée à moitié avec de l’eau ordinaire. Administrer une cuillerée à soupe pour 5 kg de poids vif.

Attention !

  • Ne pas donner de lait ou d’huile à un chien qui vient d’absorber des produits raticides à base de phosphore ou de mer- cure, ou des insecticides du genre D.D.T. ou H.C.H.
  • S’il a avalé des acides, donner de l’eau bicarbonatée.
  • Si vous ne pouvez rejoindre une clinique vétérinaire rapidement, administrez comme premier antidote du charbon ou des blancs d’œufs en neige délayés dans du lait.

Les savons de toilette

Ingurgités par un chien trop curieux, ils provoqueront des vomissements et des diarrhées.

La naphtaline

Elle est aussi funeste pour les chiens que pour les mites.

Les médicaments et les produits d’entretien

Les plantes d’appartement

Il y a plus de 10 000 cas d’intoxication par an chez les enfants. Le laurier-rose et le dieffenbachia sont particulièrement redoutables à ce titre. Empêchez votre chiot de mâchonner les feuilles basses de vos plantes d’appartement en posant, éventuellement, de petites grilles autour des bacs. La petite taille de votre compagnon permet de mettre facilement vos plantes hors de portée.

Intoxiqué, le chien souffrira d’une irritation de la muqueuse buccale, d’œdème de la langue et de vomissements.

L’absorption de corps étrangers

Un chien trop glouton avale parfois des objets surprenants comme des noyaux de pêche, des aiguilles de couture, des pièces de monnaie ou des jouets en plastique.

Certains aboutissent sans encombre dans l’estomac du chien, mais ne peuvent y être digérés. Ils seront localisés par radiographie et extraits par intervention chirurgicale.

D’autres peuvent se ficher dans la bouche, la gorge ou le tube
digestif. Le chien vomit, souffre visiblement, n’arrive plus à manger ou à boire. Le corps étranger sera parfois visible à l’œil nu, provoquant un important gonflement. Sinon, il faudra également avoir recours à la radiographie et à la chirurgie.

La respiration artificielle

Deux méthodes s’offrent au secouriste : la méthode mécanique ou le bouche à narines.

Méthode mécanique

Mettre le chien sur le dos, la tête étendue, la langue tirée à l’extérieur de la gueule, les mains placées de chaque côté du thorax, comprimant et relâchant rythmiquement la cage thoracique.

Bouche à narines

Coucher le chien sur le côté et basculer la tête en arrière. A l’aide de la main gauche, prendre la babine et la ramener sur la la mâchoire inférieure de manière à faire l’étanchéité parfaite.

Exécuter la même manœuvre avec le côté droit. Lorsque la gueule est bien étanche, insuffler l’air par les narines.

Le massage cardiaque externe

En cas d’arrêt cardiaque, attaquer immédiatement le processus de réanimation circulatoire et ventilatoire.

Placer le chien sur le côté, tête basculée en arrière et pattes avant tendues. Placer la main à plat le long de l’épaule et placer la seconde main sur la première. Appuyer une première fois vigoureusement en enfonçant la cage thoracique d’environ 3 cm. Relâcher et effectuer de nouveau trois pressions rapides. Relâcher, recommencer le premier cycle : une pression, puis trois plus rapides. Se mettre de préférence à deux secouristes. Un pour le massage cardiaque, l’autre pour la ventilation- Effectuer une insufflation tous les cycles de massage.

Les brûlures

Celles-ci peuvent être provoquées par le feu, dans une cheminée, sur une plaque de cuisinière ou dans un fourneau, mais aussi par des acides ou par des liquides bouillants (eau, huile). Votre action sera principalement préventive. Pensez à installer un pare-feu devant votre cheminée, à tenir hors de portée une bouilloire ou une friteuse, etc.

En cas de brûlure, tout dépend de la gravité :

  • une brûlure au premier degré provoque une dépilation et une rougeur de la peau, sans cloques. L’animal sera soulagé par des applications calmantes de mercurochrome ou de teinture de calendula.
  • si la brûlure est plus profonde, le vétérinaire devra intervenir. Injectez en attendant un analgésique cardiorespiratoire (Heptamyl).

L’électrocution

Les jeunes chiens ont l’habitude de se faire les dents sur tout ce qui passe à leur portée. Plus d’un chien, hélas ! a déjà succombé à cette mauvaise habitude, après avoir rongé un fil électrique ! Dans la mesure du possible, ne laissez donc pas traîner des fils à la portée de votre chien.

En cas d’électrocution, coupez le courant et, une fois isolé du sol par des chaussures en plastique, retirez le chien du fil électrique. Il faudra bien souvent avoir recours à la respiration artificielle pour
le ranimer.

Coordonnées utiles en cas d’accident :

  • Centre antipoison : cliquez ici
  • Urgences vétérinaires : cliquez ici
  • Assurance chien : cliquez ici
  • Fichier d’identification canine (chiens identifiés) : 01.49.37.54.54
  • Société Protectrice des Animaux : 01.43.80.40.66
  • Conseil National de la Protection Animale : 01.43.79.03.03